Le 03/08/2017

Des Fêtes bien sereines

Les Fêtes de Bayonne se sont déroulées dans un bon climat, sans incident significatif, a indiqué Catherine Seguin, Sous-préfète de Bayonne, lors de la présentation du bilan du dispositif de sécurité de la 81e édition des Fêtes de Bayonne.

Ce contexte, dans l'ensemble positif, en dépit d'une fréquentation qui a atteint voire dépassé le niveau de 2015, s'explique par plusieurs facteurs. Tout d'abord, le dispositif de sécurité a fait l'objet d'une préparation minutieuse, dans une démarche de co-construction, avec une coopération étroite entre les services de l’État et ceux de la ville de Bayonne.

Outre l'engagement de la mairie, les services de l’État (Police Nationale, Police aux frontières, Gendarmerie Nationale, militaires de l’opération Sentinelle, sapeurs-pompiers du SDIS, Douanes, services de contrôles, personnels du SAMU et du centre hospitalier de Bayonne...) ont été impliqués aux côtés des associations de protection civile (Croix Rouge et ADPC).

La sécurité étant la priorité de ces Fêtes, le dispositif de sécurité mis en place pour la 81e édition des fêtes de Bayonne a été calibré pour faire face à un grand rassemblement, dans un contexte national et international tendu (prolongement de l'état d'urgence, plan Vigipirate renforcé).

S'agissant du dispositif de sécurité mis en place par l’État, celui-ci était équivalent à celui de la 80e édition, tant dans sa disposition que dans le nombre d'effectifs employés.

Les interventions en chiffres

La Police aux Frontières a patrouillé dans 59 trains et a contrôlé 1248 personnes pendant les fêtes dans le vecteur ferroviaire (gares et trains), dont 304 dans les deux trains spéciaux de nuit. Cela a donné lieu à 4 interpellations et une garde à vue.

Dans le périmètre des Fêtes, la Police Nationale a procédé à 37 interpellations, et à 30 gardes-à-vue. Au total, ce sont 296 plaintes liées aux Fêtes qui ont été reçues dans les commissariats de police et brigades de gendarmerie.

Le nombre d'interpellation est en baisse de 24% par rapport à 2016 (49). Que ce soit en civil ou en uniforme, la Police a mené des patrouilles constantes parmi les festayres et en périphérie des Fêtes, pour rassurer, prévenir les infractions et intervenir en cas d'événement.

Les sapeurs-pompiers sont intervenus à 337 reprises dans le périmètre des Fêtes. Leurs moyens nautiques ont permis de repêcher trois personnes tombées dans la Nive le samedi soir.

Le SAMU a pris en charge 1527 personnes (contre 1526 en 2015). Le nombre de mineurs pris en compte a fortement baissé depuis 2015, passant de 10% à 6% des personnes accueillies dans les centres de soins. Aucun accident grave n'a été à déplorer.

La Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) a procédé à 75 contrôles d'établissements et de marchands ambulants. Ces contrôles ont permis de mettre en évidence plusieurs types d'infractions, dont des défauts de traçabilité des denrées congelées, des manquements aux normes d'hygiène, des circuits d'approvisionnement non-réglementaires ainsi que des défauts d'affichage des prix ou des origines.